Doriane Souilhol


PAN noir

Il fallut gratter la vaisselle et l’argenterie, détruire la faïence et la porcelaine,
déchirer les livres, lacérer les reliures, canceller les titres,
retourner les plaques de cheminées, marteler les frontons et les linteaux de portes. (*)

 

Dans son premier livre, Doriane Souilhol recouvre, vide et révèle, en inscrivant des illustrations de drapeaux
aux 
emblèmes de la France, dans un procédé complexe de recouvrement. Dans un premier tirage à l’encre
noire, les gravures de drapeaux sont sérigraphiées dans leur forme originale. Le recouvrement s’opère par
un deuxième tirage où les ornements et attributs sont effacés, recouverts par une trame noire, enchevêtrement
de traits dessinés à la main. Voilés par l’encre, les drapeaux sont vidés de leurs contenus, les images se
déploient et se plient en PAN de papier, PAN de tissu, PAN noir. Entre lumière et encres noires, recouvrement
et superposition, des inscriptions réapparaissent en surbrillance, vestiges d’un temps désormais révolu (?).
Dans son geste de recouvrement Doriane Souilhol révèle ce qui a été assourdi, éteint. Le recouvrement
peut s’entendre comme l’action de recouvrir et de recouvrer à la fois. Retrouver ce qui a été perdu, occulté.
Les recouvrements de Doriane Souilhol ont émergé il y a plus d’un an en Septembre 2015.
Edition limitée à 100 exemplaires, avec un PAN noir plié par l’artiste, à déplier, pendre, étendre, déployer, replier.

 


Doriane Souilhol’s first book is part of a complex process of concealing where she covering, erasing
and revealing different emblems from various French flags. At first, the unmodified engraved flags
illustrations are silkscreened with black ink. Following this step, the ornaments, surface features
and symbols are erased and covered by a black screen/weft, tangled hand-drawn lines.
Veiled by the ink, the flags’ contents are emptied, the images unfold and fold into « PAN de papier »,
« PAN de tissu », « PAN noir ». Somewhere between light, black ink, coverings and layerings,
words reappear highlighted, now relics of bygone days (?). In her overall gesture, Doriane Souihol
reveals what has been dimmed and faded. Concealing can be understood as the action of covering and
recovering at the same time. Recover what has been lost and over-shadowed. Doriane Souihol’s coverings
emerged just over a year ago in September 2015. Limited edition of 100 silkscreened books with a “PAN noir”
folded by the artist, to be unfolded, hung, spread out, displayed, folded back up again.

 

« PAN noir »
Doriane Souilhol
Edition limitée à 100 exemplaires et numérotée.
2 leporellos sérigraphiés
Un PAN noir plié par l’artiste.
Sérigraphies atelier Tchikebe, Marseille.
Owl’s Edition 002 • 2017

 


Photographie Installation PAN noir, Galerie Deux, Marseille, lancement Avril 2017

Doriane Souilhol

« Je vois la fragilité comme une force vive.
Et l’échec comme une mécanique du désir »
(Juillet 2016)

Doriane Souilhol s’empare des images, se les réapproprie et les inscrit comme matière première
dans un procédé soigné et minutieux de destruction. Déconstruire et reconstruire. Les images
ressurgissent dans des installations éphémères où l’artiste découpe, extrait, évide, soustrait.

Née à Nîmes en 1981, Doriane Souilhol développe une recherche artistique autour de la matérialité
de l’image. Elle mène également un travail de commissariat et de critique. Elle a été directrice
artistique de la galerie Vol de Nuits à Marseille pour les saisons 2015 et 2016 questionnant
respectivement les pratiques de réappropriation et la matérialité même de l’image.

 



(*) Michel Pastoureau, Les emblèmes de la France, 1997. Ed. Christine Bonnetton, p.33.